Liste des actualités

Bianca Duboisset, Rebondisseuse, à Be a Boss 2020 : “Ce qui compte, c’est la façon de raconter son histoire”

News

Ce qui compte, c’est la façon de raconter son histoire, en étant sincère, mais on n’est pas obligé de tout dire…

C’est ainsi que Bianca Duboisset, rebondisseuse fondatrice du cabinet de recrutement Oh My Band et qui se définit comme directrice de casting, a conclu la keynote qu’elle animait lors de la finale de Be a Boss 2020 à Paris le 17 septembre 2020, événement référent de l’entrepreneuriat féminin organisé par la rédaction de Chef d’Entreprise. Devant un parterre d’entrepreneuses avérées ou en devenir, Bianca a dressé le parcours d’entrepreneurs qui ont été confrontés à l’échec et a expliqué les enseignements qu’ils en ont tirés.

Bianca a ainsi partagé 7 bonnes pratiques :

  1. se décharger de ce que l’on ne sait pas ou n’aime pas faire.
  2. être vigilant sur 3 sujets névralgiques qui sont souvent la cause de l’arrêt de projets entrepreneuriaux : la gestion de sa trésorerie, le choix de son associé, et le fait que les ventes de son offre soient au rendez-vous
  3. ne pas embaucher avant d’avoir fait son POC
  4. ne pas chercher à lever des fonds trop tôt, attendre de savoir ce dont on a vraiment besoin et d’être davantage sûr de soi et de son projet
  5. faire confiance à son intuition
  6. avoir quelqu’un à qui parler quand on a des doutes, des questionnements mais aussi des joies ; ne pas hésiter à rejoindre des associations et communautés d’entrepreneurs ; et  s’assurer de l’appui et de la compréhension de son entourage
  7. s’accorder des pauses pour ne rien faire, pour se régénérer. Car si pour entreprendre, il faut être passionné, il est important de prendre du recul et de lever le nez du guidon

Bianca a aussi insisté sur le fait que tout entrepreneur connaît à un moment ou à un autre l’échec. Qu’il soit petit ou grand, il reste toujours difficile et assez “violent” à vivre et le surmonter demande de faire le deuil de ce qui a été espéré et qui n’a pas marché. Mais au final ce qui est important c’est le rebond après cet échec. Le sujet n’est pas tant de parler de glorifier l’échec, c’est le rebond qui doit l’être car c’est lui qui rend l’entrepreneur plus fort.

 

 

Inscription Newsletter
Les Rebondisseurs Français

Merci de votre inscription, vous allez recevoir un email de confirmation.

A bientôt!