Liste des actualités

#MeetUp2 Paris : de très riches échanges sur les 3 clés pour réussir son rebond

News

Le 13 septembre dernier s’est tenu notre 1er meet-up à Paris. Sujet : les 3 clés du rebond que sont l’anticipation, le pragmatisme et l’action. Au cours de la soirée de nombreux échanges ont eu lieu entre les entrepreneurs présents et les 3 intervenants : le Médiateur des entreprises Pierre Pélouzet, le serial entrepreneur Denis Fayolle, et Isabelle Saladin, en tant que Présidente d’I&S Adviser.

 

Parmi les idées développées lors des interventions :

  • Un entrepreneur, quand il lance son projet, sait qu’il fait un pari et qu’il peut perdre. Il doit donc absolument se fixer à l’avance une limite financière à ne pas dépasser pour éviter de tomber trop bas (s’il tombe) et de poser des freins à un éventuel rebond. Isabelle Saladin évoquait pour sa part avoir retenu l’hypothèque de sa maison comme seuil à ne pas franchir et signal pour prendre la décision d’arrêter. Ensuite, afin d’honorer ses dettes, elle a du très vite trouver une solution et a opté pour un rebond dans le salariat … avant que les voies de l’entrepreneuriat lui soient à nouveau ouvertes avec la fin de son fichage de 2 ans à la Banque de France.
  • Un entrepreneur, si son projet vacille, aura toujours des enseignements à en tirer. Echouer dans un projet d’entreprise n’est pas grave, l’important est qu’il prenne le temps d’analyser son échec pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Denis Fayolle a notamment expliqué que sur la moitié des start-ups qu’il a créées ayant connu une fin d’histoire, les raisons étaient différentes à chaque fois. Le “plantage” de sa seconde start-up par exemple était avant tout lié à une mauvaise association de personnes ; fort de cette expérience, il est devenu particulièrement vigilant sur ce point et a noté des critères dans le choix des équipes de direction et de management qu’il a respecté par la suite.
  • Enfin, l’anticipation est clé. Pour qu’elle soit possible, il faut que les entrepreneurs sachent quels outils existent. C’est notamment le cas de la Médiation des entreprises qui reste encore trop méconnue alors qu’elle permet de trouver des solutions amiables pour éviter les défauts de paiement, et d’installer ou de restaurer de bonnes relations client-fournisseur. Le Médiateur des entreprises a notamment insisté sur le fait que plus il y a de dialogue, plus les situations s’arrangent (toutes les infos sur la Médiation des entreprises sont dans l’espace « boîte à outils » du site).

 

Ont aussi été évoqués les 1ers signaux qui doivent alerter et imposer une action de la part de l’entrepreneur : la qualité de la relation avec ses associés, sinon avec ses managers ; et le niveau de sa trésorerie (et non son carnet de commandes). Rester à l’écoute de ces deux indicateurs est indispensable pour prendre les décisions qui s’imposent en temps et en heure, avant d’atteindre une situation délicate dont il sera plus difficile de se relever.

Si la décision d’arrêter un projet sinon son entreprise est dure à prendre, elle n’est ni insurmontable, ni grave. C’est là que la capacité de rebond s’exprimera. Le seul échec pour un entrepreneur serait de s’arrêter d’entreprendre.

A bientôt pour notre prochain meet-up !

L’équipe des Rebondisseurs Français

 

Inscription Newsletter
Les Rebondisseurs Français

Merci de votre inscription, vous allez recevoir un email de confirmation.

A bientôt!