Association Loi 1901

Plus que jamais, montrons aux entrepreneurs que la France croit en la valeur créée par leurs rebonds

Par Isabelle Saladin, Présidente des Rebondisseurs Français, et Jean-Luc Douillard, Vice-Président d’APESA

Un point de vue publié sur LaTribune.fr le 8 mai 2021 : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/plus-que-jamais-montrons-aux-entrepreneurs-que-la-france-croit-en-la-valeur-creee-par-leurs-rebonds-884141.html

La résilience se révèle être non seulement une capacité psychologique humaine face aux traumatismes, mais aussi une aptitude fondamentale développée par les entrepreneurs et qui porte leur rebond en temps de crise – mais pas uniquement.

Avec la Covid, nous nous rendons enfin compte en France que nos entrepreneurs ont une formidable capacité de résistance d’abord face aux tempêtes, mais surtout de résilience – qui va bien au-delà des bons sentiments. C’est elle qui leur permet de rebondir, de s’adapter, de continuer à se projeter dans un avenir même incertain. Depuis toujours, les entrepreneurs prennent des risques, traversent les difficultés, surmontent les obstacles. Ils connaissent la valeur du travail, de l’optimisme, de l’anticipation et savent que c’est essentiel de ne surtout pas stigmatiser un échec… Ce qui change, c’est la dimension universelle de la crise et des difficultés, c’est qu’aujourd’hui tout le monde doit s’y mettre. Plus que jamais, nous devons faire du rebond une valeur économique majeure !

Drames et réinventions : les deux facettes des crises

Une certitude : la situation actuelle entrainera des drames entrepreneuriaux au gré des liquidations d’entreprise et burn out à venir. Si ces événements tragiques sont attendus, avec une très forte incidence et un probable effet d’entrainement sur d’autres pans de l’économie et de la société, ils ne doivent pas nous faire oublier un fait essentiel : toute crise est aussi un moment de construction et de réinvention.

De la contrainte sort en effet toujours des choses positives. Il est fondamental de capitaliser sur elles pour construire l’avenir – traverser les crises et se reconstruire. Nos entrepreneurs doivent être soutenus pour continuer à penser et développer leurs capacités créatives, préserver leurs ressources physiques et psychologiques pour y consacrer beaucoup de leur énergie et de leurs initiatives, mais surtout, ils doivent continuer à y croire, ils doivent rester convaincus de leurs capacités à surmonter l’inédit !

Mais pour cela, ils n’ont pas tant besoin de subventions que de sentir la confiance accordée à leur capacité de rebond, le soutien apporté à leurs démarches, et ce, quelle que soit l’incertitude qui pèserait sur leurs résultats. C’est pourquoi nos deux associations appellent aujourd’hui tous les entrepreneurs à poursuivre leurs efforts, et tous ceux qui les entourent – entourage proche, partenaires économiques et financiers, administration, Etat – à les soutenir et les encourager. A nous tous de croire qu’à l’impossible nul n’est tenu !

Les entrepreneurs français, formidablement résilients dans et face à la crise

Les chefs d’entreprise sont déjà nombreux à avoir adopté une attitude à la fois de capitaine de navire dans la tempête et de bâtisseurs. C’est notamment ce que montre l’étude PWC parue mi-mars 2021 : 76% des +5000 PDG interrogés prévoient une amélioration de la croissance en 2021 au niveau mondial. 59 % des dirigeants français partagent cet optimisme, contre 18 % dans l’édition précédente.

La crise est aussi un gigantesque révélateur de la très forte résilience des entrepreneurs. Après la sidération d’une crise économique sans précédent, ils ont montré leur volonté et leur acharnement à avancer quoi qu’il advienne.

Dans sa récente interview presse parue début avril, le Ministre de l’économie lui-même soulignait l’énergie déployée par les PME et ETI françaises et l’important rebond observé de l’activité. Il rappelait notamment que la croissance au troisième trimestre 2020 avait atteint +18%, que plus de 5 milliards d’euros avaient été levés par des start-ups françaises au cours des 12 derniers mois, et que l’économie nationale tournait à 96% de ses capacités en mars 2021.

Une capacité de rebond qui est hautement créative et solidaire

Aucun doute : la période actuelle se révèle être un moment de forte créativité entrepreneuriale, au niveau des business models, des stratégies de vente, des réseaux logistiques, de la mise en œuvre du télétravail, etc. Les entrepreneurs font montre d’ingéniosité et d’une grande richesse d’idées. Des solidarités magnifiques sont aussi nées de cette crise inédite. Au-delà des divisions dont les JT télévisés nous assènent, les entrepreneurs ont montré leur volonté de faire corps, de s’entraider, de tenir ensemble, de se serrer les coudes.

On a vu des plateformes comme Oh my Band et Act for entrepreneurs se mettre en place dès avril 2020 pour proposer des échanges de missions et de boulots entre entrepreneurs. On a vu des commerçants s’accueillir les uns les autres, les grands distributeurs créer des espaces pour accueillir les petits commerçants de proximité. On a vu des chaines de production changer d’objet pour fabriquer des produits différents de ce pour lesquels elles avaient été conçues. On a vu des artistes se lancer dans des spectacles live « à la maison ». Si ce n’est pas la panacée, cela reste une expression formidable de leur créativité et de leur volonté de ne pas se laisser abattre.

Les associations entrepreneuriales ont quant à elles toutes mobilisé leurs bénévoles pour aider les entrepreneurs à décrypter les dispositifs publics, à mettre en place leurs projets de rebond, à trouver les bons relais autour d’eux et à ne pas perdre pied.

Soutenir le rebond des entrepreneurs

Finalement, la crise confirme à la fois la valeur créée par le rebond et l’importance, quand on est entrepreneur, d’entretenir et de développer cette capacité. En plus des subventions et d’aides publiques, ils ont besoin que leurs écosystèmes économiques et politiques leur fassent confiance et lèvent les réserves ou restrictions posées à cause de précédents échecs.

Nous avons entendu Bruno Le Maire dire qu’un plan de sortie de crise est déjà en préparation pour ne pas laisser les entrepreneurs seuls quand les aides d’État s’arrêteront. Plus que jamais, il faut aussi des garanties sur l’ouverture d’esprit et un changement de regard sur l’échec. C’est une condition fondamentale pour leur rebond puisse pleinement s’exprimer et générer de la croissance économique au profit du plus grand nombre.

Alors oui, cette crise sanitaire inédite est très dure, mais elle a développé encore un peu plus les capacités de résistance et la résilience des entrepreneurs, il y aura un avant et un après, mais les compétences se sont sûrement diversifiées, étendues, renforcées !

Rejoignez les Rebondisseurs Français

Vous accéderez ainsi à l’espace communautaire, aux événements et rencontres privés, pourrez participer avec nous aux actions terrain et publics, partager vos expériences et publier dans l’espace “contribution”, soumettre des idées de projets, etc.

sam-le-rebondisseur-francais

Adhésion annuelle personne physique

20€ / an

Déjà membre ?

icone-reseau-les-rebondisseurs-francais

Partenaires et entreprises ?

La Newsletter

Suivez nos actualités et celles de nos membres.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant, que vous pouvez exercer en nous contactant ou vous pouvez consultez notre politique de protection des données personnelles.