Liste des actualités

La presse parle des Rebondisseurs Français !

News

L’actualité des Rebondisseurs a retenu l’attention des médias en ce début mars. Si vous avez raté les récents articles, il y a eu

 

Sont aussi parus quelques articles qui sont d’intérêt pour tout entrepreneur qui est en train ou veut être prêt à tout moment de rebondir

  • Les Echos se sont intéressés à l’action d’APESA pour prévenir les suicides des chefs d’entreprises : Hubert Vialatte, correspondant des Echos à Montpellier, rappelle dans un article paru le 25/02/2020 qu’ “à ce jour, 60 tribunaux de commerce sur 134 ont adopté le dispositif d’accompagnement. Sur les 2.775 alertes traitées depuis la création du dispositif, en septembre 2013, 1.029 cas ont été recensés l’an dernier. Un chiffre record lié à l’extension géographique d’Apesa, et à une meilleure détection. « Des sentinelles bénévoles osent poser certaines questions, comme ‘Pensez-vous au pire ?’ Le seul fait d’aborder le sujet tabou du suicide peut dénouer une situation et éviter le drame », précise Marc Binnié.”

 

  • Dans le Monde, un article de Myriam Dubertrand sur l’entrepreneuriat et intrapreneuriat comme opportunité pour rebondir dans sa carrière, paru le 12/02/2020 – extrait : “« Les seniors qui se sentent un peu à l’étroit en fin de carrière ou qui sont réfractaires à l’idée de retraite sont aussi tentés par la création ou la reprise d’entreprise », complète Laurent Legendre, président de Développement de l’initiative et de l’entrepreneuriat chez les salariés des entreprises (Diese), une association créée en 2000 qui regroupe une vingtaine de grands groupes pratiquant l’essaimage, dont Airbus, Orange, Schneider Electric, EDF, Saint-Gobain ou Thales. Et de citer le cas des deux « jeunes » créateurs de PowiDian (production et stockage d’électricité sous forme d’hydrogène) âgés de 58 et 62 ans lors de leur départ d’Airbus. Christine Fournié, responsable de l’essaimage chez Sanofi, explique : « En 2018, nous avons reçu 80 demandes, dont 40 ont abouti à une création effective. En 2019, près de 120 dossiers ont été déposés et ont donné lieu à 60 créations. » Une montée en charge liée à la démystification de la création d’entreprise par un écosystème de plus en plus favorable à l’entrepreneuriat ainsi qu’au vœu des salariés de reprendre les rênes de leur vie professionnelle. Mais pour autant, quitter un job confortable en CDI pour tenter la création d’entreprise ne va pas de soi. « Sans l’aide de la cellule essaimage et sa qualité d’écoute, je n’aurais pas osé créer ma société », reconnaît Carole Neves. « Mes collègues m’ont pris pour un alien quand je leur ai annoncé que je quittais la SNCF, raconte Julien Devade, président de Zenbus, solution de géolocalisation de transports collectifs. Mais la prise de risque était mesurée car j’avais la possibilité d’être réintégré en cas d’échec. »”

Bonne lecture !

Inscription Newsletter
Les Rebondisseurs Français

Merci de votre inscription, vous allez recevoir un email de confirmation.

A bientôt!